Actualités:


Une nouvelle RÉSIDENCE VIRTUELLE a commencé ce dimanche 1er avril.

 

François Coudray est poète. Erick Mengual est photographe. Leurs mots et leurs images se font échos et se tissent depuis plusieurs années sous différentes formes : livre, installations, performances... et ce nouvel espace que leur ouvre aujourd'hui les éditions du frau.

 

François Coudray, originaire des Alpes, vit aujourd'hui dans la "ville folle" de Manille, au cœur de l'archipel philippin. Erick Mengual habite Bourges, dans la "vaste plaine" du Berry. Et c'est le frau, arpenté par Odile Fix, sur les "pentes sauvages" du Cantal, qui leur offre le lieu de ce nouveau voyage.

 

D'une île l'autre, d'un frau l'autre, d'un jardin l'autre, ils se proposent ici de faire dialoguer à nouveau mots et images, dans la lumière des saisons, par-delà les océans.


En archive:                                                 

                                                                                                                                                                          Résidence 1, Frédérique de Carvalho

Résidence 2, Emmanuelle Laurent     

  


 

 

 

2018 marquera le dixième anniversaire des éditions du frau.

Un livre comportant écritures et photographies est en projet, il verra le jour à la fin de l'année 2018.

 

Les auteurs du frau sont invités à venir marcher en ces hauts lieux du Cantal et à écrire POUR ces terres incultes.

 

  

(photo "Le frau Nozières", 9 mars2018)


Présentation:

« frau », en auvergnat signifie : « terre inculte, lande, mauvaise pâture ».
Les « fraux » sont souvent des lieux communaux ou sectionnaux et, selon le dictionnaire de l’Auvergnat, « souvent d’accès difficile », « élevés ». On indique généralement le nom « frau » avec le nom du hameau ou du village qui en est « propriétaire »: par exemple, le « frau de La Combe », du nom du hameau voisin, est celui qui, avec son dépouillement et sa beauté, m’a donné le souffle nécessaire pour mettre en œuvre les éditions.

(...)

(printemps 2017)

(automne 2017)


"(...) Lou Frau et le Frau de Sauvages rappellent le nom (tiré du latin frangere, "briser") que l'on donnait jadis à certaines landes ingrates, à certaines pâtures sectionnales ou communales dont l'altitude et l'encombrement par des rochers rendaient l'accès difficile. L'on ajoutait volontiers à ce vocable générique le nom du village propriétaire du territoire en question."

François Cassingena-Trévedy  Cantique de l'infinistère (Éditions Desclée de Brouwer, 2016)

Sur ces terres, restées libres par une discrétion innée, s’appuie donc la petite édition « Le frau », pareillement modeste et libre de vouloir faire avec si peu.


Cette édition est un lieu de rencontre, une occasion offerte pour la création d'un livret comprenant un texte poétique bref et quelques images (en noir et blanc).

 

Les textes et images qui me sont adressés doivent s'inscrire dans l'élaboration d'un projet commun entre un poète et un artiste plasticien.

Les livrets sont de petit format (10,3 X 14,8 cm).
La reprographie, en  noir et blanc, se fait à 120 exemplaires.
Les couvertures sont typographiées, les livrets cousus à la main.

 Les auteurs, écrivains et artistes, sont sollicités avec cette demande implicite de ne pas craindre une si modeste apparition…

 

 



Vous pouvez vous abonner (les parutions ne sont pas toujours régulières)...
Abonnement pour 5 livrets: 20,00 €
(1 livret coûte 5,00 €)
Merci d'envoyer votre commande, accompagnée de votre chèque (rédigé à l'ordre de "Odile Fix"), à:
Odile Fix
Éditions "Le frau"
Bélinay
15430 Paulhac
...
Pour un renseignement, merci de passer par la page "Contact"

L'atelier:

 

 

 

 

 

 

 

les textes étaient dactylographiés... jusqu’à la fin de 2014, les maquettes étaient en papier... puis est venu le temps du numérique...



Une partie du fonds: