Samedi 11 novembre

on s’est levé pour que les étoiles
encore et le
noir comme un
seul au monde un
possible de
silence
on fait sa nuit les
ombres
familières ce bruit de pluie qui est
un vent de feuilles la
piqûre du froid la
tombée des
rêves
avec le jour à peine le
premier cri
d’oiseau
avec le jour à peine un
sentiment comme une île
disparue
et
comment
retenir
l’immobile

Écrire commentaire

Commentaires : 0