Samedi 21 octobre

on s'était dit qu'on se mettrait à la table

tous les jours au moins tous les deux jours

trois tout au plus on

s'était dit

on n'avait pas compté le sombres et les

lumières les

déplacements des paysages les

encombrements et même les coups de

vent les arrêts sur

image les autres mots

ailleurs qui font un

chemin dans le dessous des

pages qui

s'écrivent

la nuit ou bien ne

s'écrivent pas

trébuchent

 

 

on passe des jours à ranger son bureau les

monceaux de papier les

bouts

passés

on se dit que l'espace plus

vaste que

l'espace va mettre

de l'air

dedans

 

et puis on rêve à

la

fenêtre

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0