Mercredi 4 octobre

l’océan maintenant est un
arrière-pays une
rumeur
ardente qu’est logée au
dedans

on fait retour en terre auprès
des arbres avec les
lumières qui
bougent avec les couleurs les yeux ne
savent pas dire cela des rouges des
jaunes tous les verts les yeux
ne savent pas

c’est l’imprécis de langue le peu
des choses
à dire et
comment

Écrire commentaire

Commentaires : 0